Radio Kiki (2)

Publié le par kikikentucky

Du nouveau sur Radio Kiki, et bien sur que des trucs supers que je vous encourage a ecouter en boucle.
- Renaud, amoureux de Paname, une de ses premieres chansons, une de ses meilleures, une qui accompagnera ma descente de merlot de ce soir.
- The stranglers, Golden brown, encore un vieux truc bien classieux, j'adore
- Ted Nugent, Baby please don't go, j'ai un peu honte de l'avouer mais je connaissais pas du tout ce type avant d'entendre cette reprise sur WFPK, c'est bien garage, bien a l'arrache, ca met bien la peche, le mec la chante super juste et a l'ecouter on jurerait que c'est plus recent, mais non, c'est du millesime 1968.
-Robert Wyatt, Biko, encore une reprise, de Peter Gabriel, par un artiste prolifique et meconnu, qui reussit a tirer l'essence du morceau pour en faire une complainte hypnotique et minimaliste qui fonctionne plutot tres bien, voire mieux que l'originale deja pas mal du tout, encore merci Wfpk.
- Naked city, ou le jazz trash de johnn zorn qui delaisse ici son saxo pour laisser libre court a un metal bien senti a l'energie communicative. Ce morceau est au generique de Funny games du sulfureux realisateur Haneke.
- ACDC Back in Black, je ne vous ferai pas l'offense de commenter
- Greg Laswell, sing theresa says, une p'tite ritournelle un peu tristoune que j'aime bien
- Jonah Smith, inexportable, trop type americain mais neanmoins tres bon morceau a mon sens
- Led zep, Immigrant song, j'ai realise tardivement que ca aurait du etre le premier morceau de la playlist, je reviendrai plus longuement sur le cas led zep, ici c'est un phenomene culturel d'une amplitude insoupconnable.
- Antony and the johsons, ca a beau etre un copain de boy georges, ses compositions sont superbes et sa voix m'emporte, et puis le piano moi, c'est comme le violon, ca me fait tripper ma race.

Voila mes amis, j'y ai fais un peu de tri, ceux qui ne me connaissent pas ne me connaitront pas mieux en ecoutant ca et ceux qui me connaissent me reconnaitront.

Embringues dans ma boutanche de Merlot, j'en profite pour vous embrasser tous, amours, famille, amis, proches, relations et inconnus.

Publié dans Arts et cultures

Commenter cet article