Once upon a time ...

Publié le par kikikentucky

QUALITATIF, c'est l'adjectif qui vous convient le mieux a vou' zot mes chers lecteurs, et c'est bien comme ca que je vous caressais (enfin, que je caressais l'idee que je me faisais de vous) avant meme de creer mon compte chez overblog.
Mais laissez moi revenir en arriere et vous narrer l'histoire cachee de votre lettre quotidienne et du debile epistolaire  qui vous l'ecrit chaque soir au lieu de regarder "American chopper" a la tele.

Comme les plus attentifs d'entre vous l'auront remarque, je suis au Kentucky depuis environ 2 mois, et bien que n'occupant aucun emploi, mon agenda ressemble a s'y meprendre aux memoires de saint simon. Ma mere m'avait pourtant prevenu des mon plus jeune age : "Fais jamais de gosses, ca chiale tout le temps et ca te nique la vie".
Moi qui en temps normal ne donne des nouvelles a mon entourage qu'en cas d'extreme necessite, je cumulais ici suffisament d'obstacles pour que mon mode de communication a base de "ouais, ouais" se mue en silence perpetuel, pour que l'ours que j'etais passe de l'hibernation a la cryogenisation, pour que du stade de cloitre je passe a celui d'emmure.
Pouvais-je laisser perdre jusqu'a l'echo de ma voix dans les limbes de l'oubli ? Pouvais-je laisser le tout Paris se demander si je n'etais qu'un conte pour bonnes femmes ou si j'avais reelement existe ? Pouvais-je laisser mon pere me desheriter ? NON NON et NOOOOOOOON !
Il me fallait reagir, rompre l'omerta, mais bordel envoyer hebdomadairement des mails a mes amis et ma famille, pour leur dire exactement la meme chose et qu'au final ils restent dans l'ignorance crasse ou leur manque de references geographiques et d'imagination les avait toujours enfermes, etait au dessus de mes forces. Alors Quoi ? Einh Quoi ?
L'idee du blog me taraudait bien un peu, mais ma timidite maladive couplee a un probleme de self estime relevant de la psychiatrie me faisait remettre a jamais ce projet que je pensais fou. Jusqu'au jour ou ... Yann et Francois dans des mails disjoints mais neanmoins concomitants me prierent chacun a leur maniere de donner des nouvelles. Ce coup de pouce annodin devait initier ce qui devint clairement l'unique issue : un blog a l'usage de tous ceux que mon destin interessait peu ou prou.
Passes les deux ou trois premiers articles, je fus surpris de constater que la feuille de chou cybernetique que je gribouillais interessait non seulement ceux a qui elle etait destinee, mais aussi de parfaits inconnus qui, a les en croire, prenaient plaisir a lire les trepidantes aventures des frites tordues et des culs benis au goulot sec. Ca alors ... Tiens j'en profite, si l'identite de mes lecteurs ne m'est pas ou plus inconnue, il reste quand meme un mystere a eclaircir : dis moi Jeannot, mon lapin, qui es tu, comment es tu arrive la, quand est-ce que tu m'envoies ta photo debile ?

Bref, vous l'avez compris, un public QUALITATIF. Ouais, qualitatif, parce que pour ce qui est du quantitatif ... excusez moi bien mais mon hebergeur est formel : pas plus de 10 visiteurs par jour. 10 !! Alors Sylvaine, je comprend l'admiration un peu infantile que tu peux avoir envers grandebile, mais excuse moi, niveau attache de presse, t'es bien placee pour avouer qu'il vaut pas tripette.
Non content de maintenir ce site confidentiel, il distrait mon lectorat en plagiant mon concept de facon ehontee (non je mets pas de liens). Pfff. Et ca se pretend mon ami ?

Fini tout ca, MARRE DE LA CONFIDENTIALITE, le qualitatif c'est bien beau mais ca nourrit pas l'ego. Des demain je consacre mon temps de recherche d'emploi au referencement. Vous ferez moins les marioles elitistes quand la horde venue de yahoo, google et consorts viendra pietiner vos plates bandes en truffant les commentaires de fautes de syntaxe, de "ARETE D INSULTE LES AMERICAIN SALE CONAR" et aussi, si ca se trouve, de trucs super fins, spirituels, droles et a propos.

Je saisis donc aujourd'hui la derniere occasion qui m'est donnee pour vous saluer individuellement, chaleureusement, voluptueusement, amicalement, vous, tout les 10.

Quand vous serez 10.000, adieu les petits mots gentils et personnalises, bonjour le blog bizzness, faut pas deconner merde, je vis aux STATES moi les gars. JE VOIS GRAND.


Publié dans Onanisme

Commenter cet article

kikientucky 20/09/2006 16:05

Provocation ? d'accord, ca me va. j'suis dispo pour un debrieffing, je te laisse le choix dans la date.Quant a toi Yann jeannot mon lapin, les gens ont deja juge, et bon joueur, je leur en donne une opportunite supplementaire en ajoutant ton site dans une nouvelle rubrique de liens, tu pourras meme profiter de mon referencement. Merci qui ?

Ton attaché de presse 20/09/2006 11:56

Ecoute coco, je t'aime bien mais là tu pousses. Et d'abord, une chose : Jeannot, c'est bibi. Pourquoi j'ai fait ça ? Pour te remonter le moral, pour que tu crois à nouveau en toi, pour que tu arrêtes de boire. Quant aux accusations de plagiat, laisse donc les gens juger. D'ailleurs je redonne l'adresse tiens : http://klebs.over-blog.com
 

syl 20/09/2006 08:44

Admiration infantile ? "this is provocation", va falloir qu'on parle toi et moi !