Communication breakdown

Publié le par kikikentucky

phone.jpgNe me faites pas dire ce que je n'ai pas dit.
Les américains ne sont pas tous des abrutis.
Mais quand même ....
Parfois j'me d'mande.
Faut dire aussi, je suis dans le Kentucky, fameux pour son bourbon et ses chevaux, cet état, par contre,  ne brille guère par son ouverture d'esprit ou l'excellence de son système éducatif.
Du coup, je me plais à penser qu'il y a ici une sur-représentation du redneck imbécile (du moins j'espère).

Mais pas de panique, j'ai un truc infaillible pour repérer les abrutis, et ne perds pas mon temps à discuter avec des boulets.
C'est très simple, le redneck imbuvable a une particularité bizarre, il ne comprend pas le français.
Attention, je ne parle évidemment pas de la langue française (qui je le rappelle, n'est parlée ici que par des grabataires ou des folles tordues), non, non, je parle du gars français. Le redneck ne comprend pas le français moyen (moi, par exemple), et je ne parle pas d'une compréhension socio-culturelle profonde, non, non, je veux dire qu'un abruti ricain "born and raised in Lagrange, Kentucky" ne comprend pas un mot de mon anglais pourtant subtilement racé et grammaticalement impeccable.

Ça donne ça :

- Redneck : eyh buddy, do you waging a whyl adntchoua walu awain ?
- Moi : Euh, sorry ? I couldn't understand what you have just said.
- Redneck : What was that ? (ou plutot "watwazat ?")
- Moi : I beg your pardon ?
- Lui : Duh, Wher'ya from motherfuckr ?
- Moi : Oh I'm sorry, I don't speak danish.

Sur cette estocade définitive, que mon opposant n'a pas l'imagination de comprendre, je tourne les talons et me drape de mon orgueil hexagonal pour classer l'bouseux dans la catégorie gros connard à éviter d'urgence.
Les dialogues de sourds ont été quotidiens avant que je ne me décidât a ne plus parler aux cons.
Cette incompréhension n'est pas le fruit de mon talent d'orateur très approximatif, ou de la pauvreté de mon vocabulaire, ni d'une fracture de la mâchoire ou d'une surdité partielle, c'est le fruit d'un refus plus ou moins conscient de percevoir le monde comme plus vaste que Berlin, Berlin, KY, bien sur.
Le redneck ne cherche ni à me comprendre, ni à se faire comprendre, il cherche juste à nous oublier, moi et mon accent exotique.

Si t'as pas l'accent du comté de Bullit, t'es un ennemi.

Bah, je dois au Kentucky de préciser que la réaction du con est universelle. D'où que vous veniez, et où que vous soyez, si votre interlocuteur ne cherche pas à vous comprendre, laissez tomber, c'est un connard. Des imbéciles heureux qui sont nés quelque part, y'en a partout.

Heureusement, 85% de mes conversations sont d'une fluidité quasi nickel et parfois d'un réel intérêt intellectuel.
Ne perdant plus mon temps a essayer d'établir la communication avec les primates, j'en arrive à ne plus parler qu'avec ceux qui, je pense, sont  les plus représentatifs de mes nouveaux compatriotes, je veux dire des ricain(e)s ouverts, curieux, sincères et amicaux.

Une autre catégorie d'interlocuteurs fera surement l'objet d'un billet  prochain , je veux parler bien sur des sympathiques vendeurs téléphoniques, mais j'y reviendra.



PS : Je dois  l'idée de cet article à la famille Gaillot, que je remercie au passage.
PS2 : Tiens à propos de Brassens, son dernier titre est en écoute gratuite ici, c'est une reprise de Diam's, mais ne vous arrêtez pas à ce détail, écoutez la version Brassens de La Vibe, c'est unique.

Publié dans Vie pratique

Commenter cet article

Fabrèze 16/11/2007 13:42

Pas si débile que ça Grandeb, si si, je suis sérieux. Mais même si kikicheval brille par son absence en ce moment, il est toujours présent dans nos coeurs cela va de soit, et il le sait. Puisse le contrôle qualité nous rendre notre Kikicheval. Kikicheval est à ce blog ce que beau coup de choses sont à beaucoup de choses.

grandeb 15/11/2007 16:23

APrès deux mois, je viens de me rendre compte du parallèle judicieux entre le titre de ce billet et le nom de ton blog ! Merci de l'avoir laissé si longtemps en première page. Tu peux donc passer à la suite. Merci d'avance !

Fabreze 14/11/2007 13:35

Et au passage on remercie Coluche pour cette réflexion intense sur la citation " On ne peut être et avoir été ", pourtant dira t-il j'ai connu des cons et ils le sont encore . ;)Alors Kiki, tu fais la grève du clavier ??

Piero 12/11/2007 20:28

Moi qui aie quitté le sol américain, me manque aujourd'hui cet accent de redneck misssissippien incompréhensible ... enfin quand je dis mississippien, au Tennessee aussi  et au fin fond du Missouri itou... Bon ! quand on réfléchit bien, j'ai retrouvé des gens qui parle comme moi avec un accent tout aussi redneck mais savoyard cette fois ! Je fais plus tache parmi les cons ....On dit toujours qu'on peut pas être et avoir été. Eh ben, j'en connais un, dis donc, il a été con et il l'est encore !

Alison 10/11/2007 21:52

Un petit coucou d'une ricaine a Lexington. Contente d'avoir trouvé ce blog ! C'est vrai qu'il y a des abrutis partout, mais dans les villes comme les notres on a plus de chances de trouver des gens un peu plus...euhhh...ouverts.